Les paquets marketés sont presque morts, vive le paquet neutre. Depuis ce dimanche 20 novembre, seuls ces emballages devront être livrés aux débitants de tabac : les fabricants et les distributeurs auront eu 6 mois, à compter du 20 mai 2016, pour écouler leurs stocks de paquets non neutre.

Puis la prochaine étape sera le 1er janvier 2017, date à laquelle les paquets neutres seront les seuls paquets vendus dans les bureaux de tabac : les buralistes auront jusqu’à cette date pour écouler leurs stocks de paquets non neutres. Ce délai sera précisé dans une ordonnance à paraître prochainement.

Mais le changement ne se fait pas sans difficulté : « Tous les paquets sont identiques, les marques sont écrites en tout petit », protestait récemment dans L’Express Bernard Gasq, président de la fédération Ile-de-France des buralistes. Au-delà d’une baisse de revenus qu’ils attendent, les buraliste craignent donc aussi de vendre le mauvais paquet. Les autorités sanitaires, elles, sont plus déterminées que jamais à faire du paquet neutre un outil efficace de lutte contre le tabagisme.

Les photos chocs éviteraient 650 000 morts aux Etats-Unis

Une étude récente vient confirmer que modifier le packaging des paquets a un impact sur les consommateurs. Menée par une équipe de chercheurs du Georgetown Lombardi Comprehensive Cancer Center (Etats-Unis), elle révèle que les avertissements illustrés manifestes sur les paquets de cigarettes, recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), permettraient d’éviter des milliers de décès aux Etats-Unis. Plus exactement 652 000 morts sur les prochaines années. Cela éviterait 92 000 naissances d’enfants de petits poids, 145 000 naissances prématurées et environ 1000 cas de morts subites du nourrisson aux Etats-Unis.